21 jan
2019

Une idée pour l’éducation de demain

A demain souhaite une autre éducation pour ses enfants

Idée du jour : faire évoluer le système éducatif et préparer nos enfants à un monde agile, flexible, créatif, tourné vers le futur (sans oublier le passé). Pourquoi ne pas tester à plus grande échelle les techniques éducatives qui donnent la chance à TOUS ? #Ilestencoretemps

20 jan
2019

Une idée pour lancer le Grand Débat

A demain soutient les maires engagés au quotidien

Simple et concret, pourquoi ne pas avancer avec la France « d’en bas », qui n’a pas de moyens mais qui a des idées ?

18 jan
2019

Une idée pour demain

A demain n’écrit plus mais les idées continuent de fuser

Retour à la baseline de cet espace d’échange et de partage :

PARTAGER, ÉCHANGER, DISCUTER, DÉBATTRE, LE VERBE DÉPEND DU LECTEUR

S’ouvrir, partager, échanger, dialoguer, débattre, les verbes pour construire les idées ne manquent pas. Dans une société où les relations sont plus virtuelles, les liens coupés et les violences (verbales ou physiques) extrêmes, il est bon de retrouver une unité pour demain. L’avenir se crée au quotidien et chacun y contribue. Par sa consommation (de biens matériels, de services, d’informations), le pouvoir de l’action est entre nos mains (consommer moins mais mieux). L’actualité met en lumière ce problème de lien entre les citoyens et les « pouvoirs » politiques. Le Grand débat est une initiative du président de la République pour que le gouvernement retrouve un échange constructif pour la France. Il est peut-être temps que le changement se mette en marche et que l’exécutif prenne ses responsabilités. Pour s’investir et aider à construire ce nouvel avenir de la France, A demain propose un jour, une idée pour avancer.

Au lieu de raconter des histoires, avec des engagements difficiles à tenir, racontons la nouvelle histoire de la France avec des idées / des solutions venant du « bas vers le haut » (mouvement politique Place publique, la nouvelle alternative).

Idée du jour : utiliser les mairies comme maison de la citoyenneté pour créer des temps d’échange, de débat afin de remonter les idées « du bas vers le haut » (et d’inciter chacun à s’investir dans la vie politique de notre pays)

16 août
2018

Lire, écouter ou regarder pour se faire ses idées

A demain s’informe pour se faire ses propres idées

Consommation durable, actions citoyennes, volonté de changer son quotidien pour un monde meilleur, la prise de conscience grandit de plus en plus pour bouleverser notre mode de vie basée sur la croissance. Marginaux, écolos, décroissants, de nombreuses personnes ont bien compris que le rythme, imposé à notre planète d’accueil, ne pourra pas continuer ainsi. Les ressources que nous offre la Terre ne sont pas illimités et pourtant nous continuons de piller ces ressources naturelles. Et en plus de les extraire et de les exploiter, nous les gâchons (obsolescence programmée, gâchis alimentaire…). Malgré la réalité du réchauffement climatique et du bruit médiatique, les climato-sceptiques ou les « non concernés » sont nombreux. Pour changer cela, A demain encourage chacune et chacun à s’informer et ouvrir l’esprit sur ces sujets. Se faire ses propres idées passe par une information diversifiée et fiable.

Lire des blogs, des livres, des articles de magazines ou journaux, multipliez vos sources ! Pas très lecteurs ? Regardez des documentaires, des films ou écoutez des émissions / podcasts pour diversifier et enrichir vos connaissances. Une sélection pour découvrir de nouvelles sources :

  • https://www.kaizen-magazine.com/
  • http://www.socialter.fr/
  • https://www.wedemain.fr/
  • http://lapartducolibri.fr/
  • https://www.demain-lefilm.com/
  • https://www.pierrerabhi.org/films-et-ouvrages
  • https://www.cyrildion.com/
  • http://next.liberation.fr/culture/2011/09/03/petite-poucette-la-generation-mutante_758710
  • https://www.franceinter.fr/emissions/des-idees-pour-demain
  • https://www.famillezerodechet.com/
  • https://www.next-laserie.fr/
  • http://mmazette.fr/
  • https://consommonssainement.com/

Et vous, des sources à partager ?

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter (https://twitter.com/ademainiko) car c’est une autre source pour se faire ses idées.

11 juil
2018

Consommer moins mais mieux

A demain change ses habitudes de consommation

Crédit Photo Ricardo Gomez Angel

Comment faites-vous vos courses ? Où allez-vous ? D’où viennent les produits que vous achetez ? Dans quel poche tombent les euros que vous dépensez ? Toutes ces questions ont raisonné dans ma tête et avec la prise de conscience, j’ai tenté de changer ma consommation. Fini les grandes surfaces avec des montagnes de produits, des promotions agressives, des points de fidélité incitatifs ou encore des rayons organisés pour vous faire consommer plus (et pas mieux) ! Bienvenue aux alternatives pour consommer mieux !

AMAP (pour Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne)

Au bout de la rue, une salle prêtée par la Mairie, des bénévoles pour accueillir les intéressés et des producteurs pour livrer les commandes, échanger avec les consomm’acteurs ou partager de bonnes recettes. Bienvenue à l’AMAP de Bien-Assis ! Produits bio, locaux, de saison, achetés directement au producteur, sans intermédiaires (et tous les frais liés), consommons mieux !

Sans emballages (vrac)

Stop aux emballages inutiles ! Direction Day by Day, une chaîne de magasins qui se développe dans les plus grandes villes. Dans la boutique d’Elodie, découvrez céréales, pâtes, fruits secs, chocolat, farine, sucre mais aussi produits ménagers, beauté, hygiène bref une grosse partie de votre traditionnel Caddie mais les emballages inutiles en moins. Venez avec vos bocaux, boites, poches en tissu, servez-vous et Elodie pèse ce que vous souhaitez acheter. Je consomme moins, mieux (pas toujours bio), sans emballages plastique et au final, je fais des économies (même si la boutique offre beaucoup de tentations gustatives :) ).

Pour ma brosse à dents, j’adore Smiloh avec le dentifrice Pachamamai.

Pour le shampoing, fini les tubes en plastique et bienvenue au shampoing solide Pachamamai.

Mode

Les soldes ?? Je ne connais plus ! Fini les provocations et incitations à la consommation alors que nos armoires débordent ! Pour changer cela, plusieurs étapes :

  • Faire le tri dans ses armoires et si je ne mets plus un vêtement plus d’une année, direction le don (Secours Populaire, Emmaüs ou autre)
  • Me renseigner sur les marques qui s’engagent (savez-vous combien faut-il d’eau pour fabriquer un simple t-shirt ? 2750 L…)
  • Acheter moins mais mieux
  • Penser à l’occasion (pour faire des économies et réutiliser des produits abandonnés)

J’ai testé et j’adhère aux produits Hopaal (vêtements 100% recyclés), 1083 (jeans et chaussures fabriqués en France et pas plus chers qu’un Lev!s), le Slip français (sous-vêtements, chaussettes et autres fabriqués en France). D’autres marques existent mais je n’ai pas encore tester (d’ailleurs, je suis preneur de vos conseils ;) ).

Cette tendance prend petit à petit de l’ampleur et c’est normal que cela prenne du temps. Il faut changer ses habitudes, finir les tubes et boîtes achetés mais sachez que je ne suis pas un OVNI (à lire aussi sur le blog Consommons sainement). Bref, avant d’acheter et consommer, utilisons tous notre cerveau disponible et posons nous des questions : ai-je besoin de ce produit ? dois-je l’acheter, le louer ou me le faire prêter ? si j’achète neuf, quel est mon impact / mon empreinte écologique ? (pas besoin d’avoir des étiquettes ou autres labels pour connaitre les ressources nécessaires, le poids du transport ou encore les conditions de travail)

A demain nous demande d’ouvrir les yeux et d’être intelligent.

25 juin
2018

Faire le premier petit pas pour agir

A demain revient sur ses petits pas

80% de la réussite est dans le premier pas - Woody Allen

Par où commencer ce chantier de lutte contre le réchauffement climatique, les inégalités, la faim dans le monde, la pauvreté… ?

Cette question est souvent posée quand on veut agir. La réponse, à de tels problèmes d’ampleur international, n’est pas unique et surtout complexe. En effet, il y a de nombreux facteurs, acteurs et interdépendances entre chaque problème. Il est donc important de connaitre la source de chacun des problèmes mais de ne pas chercher UNE solution unique. Il faut se lancer en agissant et ajustant les actions – réponses aux problèmes en fonction des résultats.

Pour réussir à franchir le pas et à agir, Woody Allen a dit « 80% de la réussite est dans le premier pas« . La stratégie des « petits pas » se développe dans le management. Les japonais ont un mot pour cette méthode : Kaizen (Kai signifie changement et zen signifie bon). Jour après jour, les petites améliorations sont des graines semées et germent avec le temps. Cela permet également de faire de petits efforts constants pour réussir à atteindre un objectif jugé insurmontable.

« Même un voyage de mille kilomètres commence par un premier pas. » Lao-Tseu

Le premier pas que j’ai pu faire est de prendre conscience du problème dans lequel le monde était. Pas difficile vous me direz, il suffit d’ouvrir les yeux et les oreilles. Et pourtant, il reste encore de nombreuses personnes qui doutent (climato-sceptiques par exemple mais pas que…). Pour prendre conscience, il faut savoir s’informer et prendre du recul. Les fake news n’aident pas à avoir une information pertinente et réaliste.

Kaizen est un magazine pour encourager à faire ces petits pas. D’autres magazines encouragent les bonnes initiatives ou aident à se poser des questions sur notre avenir (exemple avec WeDemain). Il y a également les livres dont le « Petit manuel de résistance contemporaine » écrit par Cyril Dion ou encore « Vers la sobriété heureuse » de Pierre Rabhi.

Un conte amérindien, la légende du colibris, illustre bien cette voie Kaizen et les petits pas à faire :

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .

A demain vous encourage à agir à votre échelle. Cela commence par son quotidien et sa consommation.

Suivez moi !

Follow Me! Follow Me!