Soldes d’été 2010, promo ou surconso?

29 juin 2010 par A demain, Pas de commentaire »

A demain dans les magasins en France et sur les sites d’e-commerce pour le début des soldes d’été

soldes et crise

Les soldes d’été 2010 commencent demain, mercredi 30 Juin, mais pas dans tous les départements (plus de précisions sur le site de l’administration française) et durent 5 semaines. Durant cette période, les soldes permettent aux commerçants d’écouler des stocks avec des réductions de prix très intéressantes pour les consommateurs. La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) veille à ce que la réglementation du commerce soit appliquée, notamment sur le prix de référence sur lequel la remise est effectuée. Ce prix de référence « ne peut pas excéder le prix le plus bas pratiqué au cours des trente derniers jours précédant le début de la période des soldes« . Cette réglementation et la période accordée sont également applicables pour les sites d’e-commerce et de vente à distance, sauf pour le remboursement d’un article pouvant être fait sous sept jours à compter de la livraison.

Les soldes d’été 2010 s’annoncent excellents pour les commerçants car la conjoncture économique (temps de crise, il faut se serrer la ceinture) favorise les achats à prix réduits et la météo du printemps aura un effet positif car le temps exécrable n’a pas encouragé les achats pour l’été. Cependant, ce dernier point est minime comparé au premier. Les vêtements homme, femme et enfants constituant les stocks seront bradés. Le porte-monnaie n’est pas extensible (on peut toujours prendre des crédits à la consommation, je vais y revenir plus loin) et même si le lowcost est présent dans beaucoup de types de dépenses (alimentation, voyage, automobile, ameublement, industrie hôtelière ou encore les services à la personne), il y a des dépenses que nous ne pouvons pas faire à des prix bas.

« Que nous ne pouvons pas faire »?! Que nous ne VOULONS pas faire, peut-être devrais-je employer…notre comportement de consommation a évolué et le marketing s’emploie tous les jours pour répondre aux besoins des clients/consommateurs. Mais les besoins fondamentaux ne sont plus les mêmes, les priorités changent et surtout nos désirs et l’image que l’on veut donner de sa personne dictent notre consommation. Il faut satisfaire ses désirs et donc acheter plus en quantité et en fréquence. Pour reprendre l’expression écrite juste au dessus, « le porte-monnaie n’est pas extensible » est vraie pour certaines personnes qui ne subissent pas les pressions publicitaires, les pressions psychologiques de la société, cette société de consommation qui consomme pour être. Elle vit au dessus de ses moyens et entretient son rythme des dépenses avec les crédits à la consommation. L’argument de consommer pour relancer la croissance est économiquement vrai, même si l’on sait que l’économie française repose sur le secteur tertiaire, une économie des services. Les biens de consommation sont principalement importés. Mais l’on doit voir une économie globale et internationale. La conséquence la plus inquiétante et la plus grave est « écologique » ou « environnementale ». Plus nous consommons, plus nous puisons dans le stock de matières premières et plus nous rejetons des déchets.

surconsommation et décroissance

Une soirée thématique sur le besoin de consommer est diffusée sur Arte (diffusé ce mardi 29 Juin à 20h45), avec deux documentaires. J’aurais aimé regarder ces documentaires (impossible donc si vous l’avez enregistré, je suis preneur!!!) car je pense qu’ils montreront que nous pouvons encore modifier notre comportement de consommation. Alors avant de craquer, évaluez bien votre besoin et pensez à ce que vous possédez déjà.

Réagissez

Suivez moi !

Follow Me! Follow Me!

A demain

mai 2017
L Ma Me J V S D
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Liens

A contacter

Nicolas Lecornu, auteur du blog A Demain.

nikola.c.moi[@]gmail[.]com pour m'écrire.