Santé: donner pour sauver, un autre monde

4 mai 2012 par A demain, Pas de commentaire »

A demain donne

Dans une société de plus en plus individualiste, les valeurs de partage s’estompent mais ne disparaissent pas grâce à des initiatives (parfois courageuses). Partisan du partage, une citation d’Albert Einstein reflète mon état d’esprit sur le sujet.

« La valeur d’un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir« 

Des gestes de don peuvent améliorer le quotidien de chacun et même sauver des vies. Une main tendue, le partage d’un repas, le temps passé dans une association ou l’argent donné pour soutenir une cause peuvent être des gestes simples mais qui ont tellement une valeur importante. Le don du sang est pour moi un geste citoyen que chacun d’entre nous est capable (sauf problème de santé). Cette démarche doit rester un acte volontaire pour éviter de tomber dans une mentalité de profit, de « commerce » ou d’échange marchand.

Le don d’organe est une réflexion plus poussée mais qui demande un niveau d’information poussé afin de choisir en toute connaissance de cause. Avant de notifier son statut Facebook « donneur d’organe », certaines questions ne doivent pas rester sans réponse. Quelle est la démarche à suivre pour être donneur? Qu’est-ce que le consentement présumé ? Quels organes pouvons-nous donner? Y a-t-il des limites d’âge pour donner? Toutes ces questions ont une réponse et l’agence de la biomédecine est un établissement spécialisé et professionnel pour apporter des réponses précises.

Hélas, le manque d’organes à greffer est important, comme en témoigne les chiffres de 2011. En 2011, 4 945 greffes ont été réalisées, 16 000 personnes ont eu besoin d’une greffe et seulement 1 572 personnes ont été prélevées (sources de l’Agence de la biomédecine). En France, dans 94% des greffes réalisées, les organes proviennent des personnes décédées en état de mort encéphalique (soit moins de 1% des décès à l’hôpital!). Lors que le prélèvement est possible, il faut que le défunt ne soit pas opposé au don d’organes ou que la famille ne s’y oppose pas si elle ignore la volonté du défunt. C’est pourquoi, pour toutes les personnes qui ont pris la décision de donner, il faut le dire à votre famille.

Don d’organes, je le dis.

A demain vous le dit, il donne.

Réagissez

Suivez moi !

Follow Me! Follow Me!

A demain

mars 2017
L Ma Me J V S D
« nov    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Liens

A contacter

Nicolas Lecornu, auteur du blog A Demain.

nikola.c.moi[@]gmail[.]com pour m'écrire.