21 avr
2010

Week-end à Dublin en Irlande (Eire)

A demain a travaillé pendant deux mois (pas un métier de rêve…) mais au bout…voyage de 2 mois en Irlande. Première étape: Dublin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Capitale de la République d’Irlande, cette ville nous (Dodo et moi) dévoilent de riches quartiers, chargés d’histoire (passées et à écrire…). Arrivée sur O’Connell Street, rue principale (ou Champs-Elysées de Dublin)où s’élève The Spire, une flèche de 120m de haut symbole de l’esprit entreprenant de l’Irlande. Sur cette même rue, des statues d’hommes emblématiques qui ont marqué l’Histoire de la République d’Irlande. Visite du Dublin City Gallery où sont abritées plusieurs expositions temporaires et l’atelier de Bacon. L’entrée est gratuite. Juste à côté, il y a le Dublin Writers Museum (payant).

Direction la General Post Office (ou GPO pour les intimes), poste irlandaise en ce moment mais surtout magnifique monument (intérieur et extérieur) chargé d’histoire. Nous longeons le fleuve Liffey pour passer devant la Custom House. Direction un B&B à Clontarf, face à la baie de Dublin, que nous avons réservé (il existe pleins de sites Internet avec des offres et en plusieurs langues). C’est sur la route de notre prochaine étape: Malahide et son chateau, à 12 km au nord. Grand parc et jardins entourent ce chateau. Visite en anglais, 6,30€ pour les étudiants.

Retour dans le City Centre et Fish & Chips sur O’Connell Street…Beshoff, une bonne adresse avec un très bon rapport qualité/prix !

Un dimanche matin avec un Breakfast irlandais, je signe! Composé de bacon, sausages, oeuf sur le plat, tartines et thé, nous devrions tenir la journée. Nous allons à Howth à 12 km au nord. Magnifique péninsule sauvage où les chemins pour se balader ne manquent pas. Retour sous la pluie…mais nous sommes dans le bus! Quoi de mieux qu’un musée quand il pleut! ce sera le Musée National, riche en vestiges (avis aux passionnés !). Entrée gratuite. Il ne reste que quelques minutes avant que Trinity College ne ferme ses portes mais nous avons la chance de rentrer…sans payer !!! Et oui, pour voir le livre de Kells, la long Room et la Old Library, il faut payer. 18h, tout ferme alors quand nous passons devant Chester Beatty Library et les restes du château de Dublin, les portes sont fermées. Pas celles de la cathédrale St Patrick !!! Alors visite à 4,5€ pour les étudiants. Beau monument mais rien de vraiment exceptionnel (son histoire et son passé tout de même).

Repos dans St Stephen’s Green, un magnifique parc fleuri et calme dans le centre. Restaurant pour ce soir, suivons les conseils du Routard…mais cette adresse attire beaucoup de monde !!!  En face, un bar-restaurant bien animé…tout comme notre soirée !!! Quelques échanges avec nos voisins de table…et on n’arrête pas…il offre à Dodo un verre de Nuits St Georges (très bon bourgogne !!!)…veut que je prenne un verre de cognac pour accompagner mon dessert…au final, il paye notre addition !!! Je lui dis que nous ne pouvons accepter ce geste alors nous lui payons un verre de Cognac (19€ le verre…on le déguste!). On discute toujours de tout et d’alcool… «  vous ne connaissez pas ??? »…on goute…les tournées s’enchainent…encore et encore…le contact passe bien et nous le garderons (échange de cartes de visite).

Notre week-end arrive bientôt à sa fin et notre programme n’est pas terminé. Visite de la prison Kilmainham (2€ pour les étudiants, en anglais), Irish Museum of Modern Art juste à côté…mais fermé le lundi !!! Phoenix Park, un des plus grands parcs urbains au monde. Obélix veille sur nous pendant notre pique-nique…à l’abri car il pleut (un temps irlandais, c’est ce qui fait le charme de ce pays!!!). Digestion à la Guinness Storehouse (11€ pour les étudiants en réservant sur le net !!) Visite, cours pour servir une pinte de Guinness et vue 360° de Dublin et des alentours. Retour en ville pour réserver le restaurant d’hier (Gallagher’s Boxty House). Avant de diner, halte à la ChristChurch Cathedral. Entrée payante sauf si vous faites comme nous pour aller prier lors d’une messe avec choral.

Il est l’heure d’aller manger ! Bon conseil du Routard : cuisine à la hauteur de l’ambiance et de l’accueil qui règnent entre ces murs. Boxty pour moi (sorte de galette de pommes de terre) accompagné par une Murphy’s (concurrente de la Guinness). Un week-end très agréable dans une ville dynamique.

21 avr
2010

E-Football

La Ligue des Champions n’existe pas encore…mais il y a la Hattrick Masters!!!

hattrick

Vous vous demandez de quoi je parle…les Hattrick Masters ne rassemblent pas les joueurs ayant marqué 3 buts (le fait de marquer 3 buts est un Hattrick dans le jargon footballistique) et ils ne remplacent pas la Ligue des Champions. Petite parenthèse: l’Inter Milan a gagné, à domicile dans son stade Giuseppe Meazza, 3 buts à 1 face à l’équipe redouté (mais pas invincible) du FC Barcelone. Dans la seconde demi-finale de ce soir, le Bayern Munich accueille, dans l’Allianz Arena, l’Olympique Lyonnais. (fermé la parenthèse car on verra assez de foot cet été…)
Alors, si ce n’est pas du foot, c’est quoi??? Je vous répondrais que c’est de l’e-football. Si vous allez chercher sur un moteur de recherche, vous trouverez un site polonais ou un site australien mais pas de définition. Google/Bing and Co ne connaissent pas???

Je vais donner ma définition:

E-football: n.m.uk (nom masculin anglais :) ) pour electronic football, désigne la pratique du football électronique sur Internet ou sur console de jeux vidéo. Il existe des bestsellers sur console comme PES (Pro Evolution Soccer) ou FIFA. Dans un autre style, il y a Football Manager. Je ne ferais pas la publicité d’un de ces jeux mais plutôt d’un jeu de management d’équipe de football en ligne (sur Internet), Hattrick. Gratuit, rien à installer, pas besoin d’être 24/24 devant son ordinateur, Hattrick est le premier jeu de gestion de football en ligne et compte plus de 850 000 utilisateurs. Créé dans un but non lucratif en 1997 par Björn Holmér (Suède), le jeu a connu un très fort succès et est devenu Hattrick Ltd. L’esprit n’a pas changé pour autant et les joueurs ont connu des nombreuses évolutions. J’ai obtenu mon équipe le 25 Novembre 2005 pour la nommer FC Big Steak (original, particulier…je ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs :D ). Influencé par Pierre (et la Wallouteampro) au lycée St Thomas d’Aquin, j’ai pris goût à ce jeu tactique et tente de monter dans la division supérieure. J’ai passé le virus à Thibaut, qui a créé escteam.

Pour vous faire un résumé, vous êtes le manager d’une équipe que l’on vous donne. Des joueurs inconnus (vous pouvez trouver votre nom dans le jeu!!!), avec des compétences définissant le poste de chacun. Vous devez les entrainer pour faire évoluer leurs compétences en les faisant jouer dans les matchs amicaux, les matchs de championnat (une saison dure 16 semaines) ou les matchs de Coupe de France. En plus de la tactique à adopter, vous devez gérer les finances, l’humeur de vos supporters, votre stade, vos transferts, votre personnel et votre équipe Junior (si vous le souhaitez la créer). Un jeu complet où vous n’avez pas besoin de passer des heures devant votre écran et convivial car vous pouvez jouer dans l’un des 124 pays représentés.

Si vous voulez rejoindre la communauté, vous êtes le/la bienvenue ici.

21 avr
2010

Week-End Express à Stockholm

Retour en arrière:

Week-End du 6 et 7 Mars, avec Doriane et Thomas, nous avons décidé de découvrir la capitale suédoise, Stockholm. J’ai profité d’une offre lowcost et d’un Aller-Retour Berlin-Stockholm Skavsta à 20€ (toutes taxes comprises). Parti de l’aéroport de Schönefeld (au Sud de Berlin), en 1h20 j’étais sur le sol suédois. Une navette à 110 SEK (la couronne suédoise 1€=9,48 SEK) et 1h30 de trajet puis me voici à la gare routière. En attendant Thomas, étudiant de l’ESC en Erasmus à Vasteras (5ème ville suédoise, à l’ouest de Stockholm), je vais échanger 50€ pour avoir au final 439,50 SEK. Nous discutons avec Thomas en attendant Doriane puis une fois les retrouvailles faites, nous nous dirigeons vers la vieille ville. Au programme, visiter les ruelles et traverser les nombreux ponts de la capitale. Pourquoi autant de ponts ? La ville s’étend sur 14 îles, reliées par 57 ponts. Nous finissons l’après-midi avec la visite du musée Vasa (Vasa Museet). Ce musée (entrée 80 SEK pour les étudiants) est la fierté de la Suède et de Stockholm car il abrite le Vasa, navire du 17ème siècle. Ce navire a sombré le 10 Août 1628 dans le port de Stockholm. Après 333 années au fond de la mer, l’épave est sortie des eaux puis restaurée à 95% à l’identique. Au centre de ce musée, la maquette du Vasa (échelle 1/10ème) impressionne. Très bien documenté, le musée offre une vision de la vie au 17ème siècle dans le port de Stockholm et sur le navire. Des vidéos, des reproductions des parties du Vasa et des mises en scène illustrent très bien l’image de la fierté de la Suède. Nous prenons un bus pour aller à Vasteras, chez Thomas.

Le Dimanche, Thomas nous fait visiter Vasteras et nous accompagne pour prendre la navette pour Stockholm. Avec Doriane, nous allons au château Royal pour le visiter. Nous arrivons au moment de la relève de la garde royale, à 13h15 (le dimanche de Novembre à Mars). Nous prenons un ticket combiné pour visiter les appartements royaux, le Trésor et le musée Tre Krondes Trois Couronnes Tre Kronor (70 SEK pour les étudiants). Le palais Royal est la résidence officielle du Roi de Suède et abrite une riche collection d’objets prestigieux et un Trésor sous hautes protections. Balade dans les ruelles de Stockholm et l’heure est déjà arrivée de se quitter et de retourner dans nos pays respectifs (le Danemark et l’Allemagne).

20 avr
2010

People Environnemental

Super Dame Nature fait la loi dans sa nouvelle robe islandaise

volcan islande

SCOOP!!! La star planétaire aime la mode et c’est en Islande qu’elle s’est faite remarquer.

On peut dire qu’elle en impose et qu’elle fait parler d’elle! Toutes les unes des journaux en Europe ne parlent que de sa dernière apparition. En effet, mercredi 14 Avril 2010, après un dîner bien arrosé sur le sommet de l’Eyjafjöll, Super Dame Nature a commencé son défilé et s’est déchainée (elle continue sans int-éruption depuis le 20 mars 2010). Elle a fait fondre toutes les glaces autour d’elle (Eyjafjallalökull, si quelqu’un peut me le prononcer, je veux bien :) ) et enfumé tous les alentours. L’expression « fumer comme un pompier » lui colle à la peau en ce moment (un vrai patch…et elle ne réduit pas sa consommation malgré les photos chocs sur les paquets de tabac!) car toute cette fumée qu’elle dégage se répand dans le ciel et les vents déplacent le nuage vers l’Europe continentale.

Mais comme toutes les people (stars), Super Dame Nature n’est pas appréciée de tout le monde. Cette véritable éruption volcanique est décriée par les compagnies aériennes et leurs passagers (du monde entier!!!). Tous les transports aériens mondiaux sont désorganisés, laissant des millions de passagers bloqués aux quatre coins du globe et les marchandises « exotiques » qui alimentent les étales de nos marchés dans leur pays de production. La facture sera lourde pour les compagnies aériennes mais pas seulement…(pour avoir quelques pistes de réflexion en Europe). Au niveau politique, il fallait prendre une décision car les cendres peuvent endommager les réacteurs des avions. L’Union Européenne est formée de 27 espaces aériens et chaque Etat décide ou non de fermer son espace aérien et donc d’interdire tous les vols d’avion, en concertation avec Eurocontrol (Organisation européenne de la navigation aérienne). En France, il s’agit de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) qui gère l’espace aérien de l’Hexagone. Le gouvernement français a donc dû prendre une décision et était obligé (Constitution obligeant la chose…) d’appliquer le principe de précaution (un édito du Monde ouvre le débat ici mais je ne continuerais pas dessus car pas assez informé sur le sujet).

Pour conclure, Super Dame Nature montre au monde entier que c’est elle qui fait la loi sur Terre et qu’elle peut s’habiller comme elle veut et quand elle veut. Rien à faire pour vouloir la contrôler, la réguler, la déshabiller, (en dépensant des millions/milliards d’euros pouvant servir à autre chose) il faut juste s’adapter. J’espère qu’elle aura permis d’ouvrir les yeux à certains (d’ailleurs, le réchauffement climatique, on en est où??? Super Dame Nature va tous nous tuer??? les éco-sauveurs-logistes vont combattre Super Dame Nature à coup de Grenelle et de pales d’éoliennes???), d’aider l’Union Européenne à prendre conscience que l’Europe porte bien son nom de « Vieux Continent » et que prendre trop de précautions rassure mais peut coûter très/trop cher (les exemples ne manquent pas entre la grippe A, les OGM, les antennes-relais ou encore l’environnement…et la liste est encore longue!!!).

Je vous laisse peut-être sur votre faim et/ou fin mais il faut en garder pour…demain.

19 avr
2010

Migration vers WordPress, un choix et des explications

Présent sur le web depuis quelques années, j’étais un simple « consommateur ». Quand on te pose la question « que fais-tu sur Internet? », tu réponds qu’il y a tout sur Internet (mais parce que tu es novice, tu découvres, tu te perds et surtout tu passes un temps fou!!! Bien ou mal, là n’est pas le débat…et pourtant, il y a matière à dire).
Revenons à nos moutons et ne nous éparpillons pas (comme souvent sur la toile…). Comme vous l’avez vu dans les faits divers, je bloguais sur Overblog, une plateforme gratuite de blog prêt-à-l’emploi (gratuit et simple, 2 critères capitaux pour un novice!). Rien de plus facile que de vous lancer dans la blogosphère. Vous avez besoin d’une adresse mail et quelques minutes pour remplir les principales informations (nom d’utilisateur, titre du blog, mot de passe, catégorie de votre blog, validation des conditions d’utilisation). Le temps est passé et je voulais évoluer dans mes connaissances en matière de web. Alors fini l’assistanat et place à la liberté de la gestion d’un site!!! Bon Ok, je n’ai pas développé grand chose…mais je possède un nom de domaine, ce n’est pas rien ;)

Après avoir mûri cette idée, il fallait choisir un CMS. Plusieurs choix s’offraient à moi:

  • WordPress, américain mais surtout très international, grosse communauté et facile d’utilisation.
  • Dotclear, français (Cocorico!!! :D ), polyvalent et ergonomique.
  • Joomla, une grosse machine et un vrai CMS.

J’étais parti dans l’idée de découvrir Joomla mais ma curiosité n’a pas eu raison de ma motivation à tout apprendre (et surtout les ompétences techniques et le temps à y passer!!!). Je connaissais WordPress (j’ai été webmaster de l’association Esprit Raid, organisatrice des Raids multisports de l’ESC Chambéry-Savoie). J’ai donc choisi la simplicité et la valeur sûre. C’est ainsi que j’ai migré d’Overblog (nikolabroad.over-blog.com) à WordPress (www.a-demain.fr). Vous me demanderez peut-être « mais pourquoi de telles adresses??? ». J’ai commencé à bloguer juste avant de partir 4 mois en Irlande car c’était un bon moyen pour moi de raconter et partager mes aventures. Il y a eu ensuite mon semestre à Munich puis Berlin. C’est ici que j’ai enrichi mes connaissances Web/SEO et compris qu’il fallait que je « grandisse ». Un nom de domaine est important car c’est un peu le nom de votre « enfant ». J’ai eu des idées (oui car on peut dire que mon cerveau est développé de ce côté…le profilscan le confirme d’ailleurs). J’ai donc orienté mes idées vers ce que je voulais faire et écrire sur ce blog. Je donnerais des explications peut-être plus détaillées et philosophiques dans un prochain billet.

wordpress

Pour conclure, je peux dire que WordPress est facile à installer et utiliser. Si vous avez un souci, la communauté est toujours prête à vous expliquer et vous aider. De plus, il y a d’autres avantages à avoir un blog « libre » (qui n’est pas sur une plateforme) mais j’en parlerais d’en un autre billet (oui, celui-ci est déjà assez long et puis, ce n’est pas le sujet ;) ).

Vous savez ce que je vous dis maintenant…A Demain :D

19 avr
2010

Semestre Erasmus à Munich (München) en Allemagne

A demain revient sur le semestre passé à la HochSchule de Munich

logo hochschule munchen

Partir un semestre en université à l´étranger est très enrichissant car on découvre un nouveau fonctionnement au niveau de l´enseignement supérieur, on améliore une langue étrangère et on fait beaucoup de rencontres. Retour sur le semestre d´hiver 2009:

Avant de commencer les cours, il a fallu m´emménager. Il s’agit d’une chambre meublée avec salle de bain. La cuisine est à partager avec 7 autres personnes. Je suis au 3ème étage d’une résidence en grande partie pour les étudiants. L’école de commerce de Chambéry ayant un partenariat avec l’université de Munich, la recherche de logement n’as pas été à faire, un soulagement!!!
Les voisins sont sympas et viennent d’un peu partout (Allemagne, Géorgie, Mongolie, Ukraine). Mon loyer est de 290€ par mois, charges comprises et internet. une bonne affaire vu les prix de l´immobilier munichois…La vie est chère mais le Penny Mark (un supermarché type Lidl) est au pied de chez moi. Au pied de chez moi également la station de métro. Une bonne chose car ici les transports sont primordiaux pour se déplacer car Munich est une grande ville.

2 choses à effectuer au niveau administratif lorsqu’on séjourne pour plus de 3 mois:

- Anmeldung: c’est une déclaration de résidence à faire auprès du « Bürgerbüro » de la ville.

- Aufenthaltsgenehmigung: c’est le permis de résidence à faire auprès du « Kreisverwaltungsreferat », le bureau des relations internationales de la ville (d’ailleurs le mien n’est toujours pas fait…il faut avoir les mêmes horaires que l’administration…)

Plus d´infos sur différents forums sur Internet.

Une fois enregistré à l’université, il faut remplir les papiers pour l’assurance maladie (carte européenne d’assurance maladie à demander avant de partir, au moins 2-3 semaines avant le départ…la mienne est périmée depuis fin septembre et j’attends toujours la nouvelle…LMDE=Lentement Mais Dans l’Ere, promis!!!)
Une carte étudiante qui sert pour ouvrir les salles informatique, payer les repas à la cafétéria ou le self, payer les photocopies…42€ tout de même…

L’abonnement mensuel pour les transports (45€/mois) et me voici prêt!!! Enfin presque car il faut choisir les cours…

Les cours sont du 8 Octobre 2009 au 22 Janvier 2010 et les examens juste après, sauf précisions dans le cours. L’université est divisée en plusieurs facultés et sur plusieurs campus dans la ville et en périphérie. Me concernant, je suis des cours à la FK 10, Betriebswirtschaft (commerce et gestion d’entreprise), et à la FK 13, Studium Generale und Interdisziplinäre Studien (études générales et interdisciplinaires…facile l’allemand, vous voyez???). La FK 10 est sur le campus de Pasing (15min de bus de chez moi) et la FK 13 dans les bâtiments principaux, Lothstrasse (tout neuf et super moderne, dans le centre, environ 30min).

Voici mon emploi du temps type:

Lundi:

10.00-11.30: Die Europäische Union. Entwicklung, aktueller stand, Zukunft (2 crédits ECTS)
Cours de la FK 13 sur l’Union Européenne (UE). De la création jusqu’à son avenir, l’UE est le thème central de ce cours. Un prof lançant des blagues et avec un passé riche (Dr Piazolo). Examen d’une heure le 16 Janvier 2010…

16.45-18.15: Deutsch für Fortgeschrittene – Kommunikationstraining (2 crédits ECTS)
Hésitant entre plusieurs cours d’allemand car 3 niveaux différents, me voici dans le meilleur groupe…un peu bateau je trouve car peu de « communication »…présentation de nos pays respectifs (classe que d’internationaux…Roumanie, Brésil, USA, Finlande, Suède, Lettonie, Espagne, Mexique, Canada…). La France sera présentée le 11 Janvier 2010…

18.00-21.00: International Management (5 crédits ECTS)
Cours qui débute le 26 Octobre et se termine le 5 Novembre 2009…en gros peu de cours…cours en anglais.

Mardi:

10.00-11.30: Europäische Klima- und Umweltpolitik (2 crédits ECTS)
Encore un cours en rapport avec l’UE mais cette fois-ci, plus tourné sur le climat et la politique international. Cours très intéressant car nous étudions l’actualité européenne et verrons le Sommet International de Copenhague plus en détails. Un peu difficile pour ma part car le prof parle vite…

Mercredi:

11.45-16.45: Team Games (3 crédits ECTS)
Seulement pendant 6 semaines, ce cours a pour objectif d’avoir de l’aisance à parler en groupe et est enseigné par une ancienne psychologue. On joue et on devra présenter des jeux aux autres…je demande à voir!!! Rendez-vous le 25 Novembre 2009 pour notre intervention (oui je travaille en binome, merci Daniel qui m’a laissé sa place pour que ce soit plus facile pour moi!)

17.15-20.30: Business Simulation (4 crédits ECTS)
Simulation d’entreprise…un jeu-simulation pour étudier cette matière. Nous sommes par groupe mais c’est dur pour moi…malgré avoir fait ce cours à Chambéry, le vocabulaire financier en allemand, ce n’est pas ce que l’on voit en cours d’allemand en France…alors boulot boulot mais mes collègues m’aident bien…

Jeudi:

9.45-13.00: Interkulturelle Kommunikation (5 crédits ECTS)
Le monde est international et les cultures se mélangent. Par fois pas très bien, alors pour apprendre à connaitre l’autre dans une relation, ce cours est fait pour cela. Plusieurs études des grands pays dans le monde économique. Cours en anglais.

15.30-18.00: Deutsche und Franzose in Europa (2 crédits ECTS)
Allemands et Français en Europe, voici l’intitulé de ce cours, enseigné par un prof de français. Nous voyons les différentes relations que nous avons eu ou avons entre les 2 pays. Examen que je pourrais faire en français car il demande un développement et peu être difficile.

18.00-21.00: International Management
Voir ci-dessus

Vendredi:

11.00-15.30: E-marketing (5 crédits ECTS)
E-marketing ou le marketing dans le monde des NTIC (Nouvelles Technologies d’Information et de Communication). Cours reprenant pas mal de chose vu à Chambéry mais tout en anglais. Classe animée et cours très intéressant avec la semaine dernière, l’intervention du directeur marketing Munich de Be2.

31 crédits ECTS, il faut les valider maintenant…résultat le 12 Février 2010…

Suivez moi !

Follow Me! Follow Me!