La France = un Etat raciste

3 sept 2010 par A demain, 2 commentaires »

A demain dans les rues pour manifester contre la xénophobie de l’Etat

droits de l'homme en France

La France sera-t-elle assise entre la Chine et le Soudan? La question semble d’actualité après les déclarations de Nicolas Sarkozy sur les français issus de l’immigration et l’insécurité, ainsi que les expulsions de nombreux Roms.

Qui sont les Roms? Ce terme désigne les populations ayant une origine et une langue romani. Arrivés en France dès le XVème siècle, les Roms seraient entre 350 000 et 400 000 dans l’hexagone et la quasi totalité ont la nationalité française et ne sont plus sédentaires (seulement 2% le sont encore). Or les autorités françaises ont tendance à confondre « Roms » et « Gens du Voyage« . Ces derniers désignent une catégorie de personnes dans le droit français, ayant un mode d’habitat « constitué de résidences mobiles » (loi du 5 Juillet 2000). La Constitution interdit à l’administration d’employer des termes qualifiant une population sur des critères ethniques. Il faut donc être précis dans le vocabulaire utilisé, afin d’éviter de diffuser de l’information fausse.

Qui des roms ou gens du voyage ont été expulsés et pourquoi? Les gens du voyage ont un titre de circulation pour être en France et ont à disposition des aires d’accueil dans les communes de plus de 5 000 habitants, ils ne peuvent être expulsés que d’un terrain qui ne leur appartient pas. De plus, après avoir défini les différences entre les deux termes, on parle bien des roms, citoyens roumains ou bulgares, majoritairement. Or pour vivre en France, les ressortissants étrangers doivent demander un titre de séjour ou ils peuvent demander l’acquisition de la nationalité française. Ils signent un contrat d’accueil et d’intégration (plus d’informations sur le site immigration.gouv.fr). Mais depuis 2007, la Roumanie et la Bulgarie sont entrés dans l’Union Européenne (UE) et leurs citoyens sont donc européens. Ils sont libres de circuler dans tous les pays membres de l’UE et peuvent également travailler (sauf dans 11 Etats qui posent des restrictions, dont la France). La situation est complexe pour l’UE, pour la France mais aussi pour d’autres pays. Concernant la France, la Commission Européenne demande un supplément d’explications à la France suite aux expulsions des Roms.

Ce problème est un problème de gestion de l’immigration dans l’Union Européenne. Pour mieux comprendre l’immigration en France, il faut remonter au début des années 1950 mais le gouvernement n’a pas le droit de confondre le problème de la sécurité sur le territoire et de l’immigration. Des stéréotypes ont émergé entre les populations des banlieues, les populations d’origines étrangères et l’insécurité et la délinquance en France. La menace de la déchéance de nationalité, brandie par Nicolas Sarkozy, pourrait être comparée à une triste période de l’Histoire, avec les actions nazistes durant la Seconde Guerre Mondiale. On ne peut pas résoudre le problème de la délinquance en sélectionnant les « bonnes » et les « mauvaises » ethnies. Pour montrer au gouvernement que les Français ne veulent pas avoir l’image de raciste dans le monde, 134 manifestations sont organisées ce samedi 4 Septembre. L’Allemagne connait aussi une tourmente avec l’ouvrage controversé sur les musulmans et les juifs, écrit par Thilo Sarrazin. Toutes les ethnies sont étrangères mais l’immigration ne peut pas être la cible et la source de tous les problèmes dans un pays.

A demain dans les rues pour protéger les valeurs de la France (Liberté, Egalité, Fraternité).

2 commentaires

  1. Pauline dit :

    De fait c’est important! Tu nous diras comment c’était à Chambéry?

  2. A demain dit :

    Un autre type de marche, dans un autre cadre… en face du Mont-Blanc, les grévistes étaient beaucoup moins nombreux ;)

Réagissez

Suivez moi !

Follow Me! Follow Me!

A demain

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Liens

A contacter

Nicolas Lecornu, auteur du blog A Demain.

nikola.c.moi[@]gmail[.]com pour m'écrire.