Génération Y, enfants devenus grands

17 oct 2011 par A demain, 3 commentaires »

A demain est un digital native

génération y bébé né avec un ordinateur

La démographie peut être partagée en plusieurs générations. On parle beaucoup des Baby-Boomers, nés entre 1945 et 1975 qui bousculent le système français de retraite et deviennent des Papy-boomers. Pour les remplacer sur le marché du travail, la génération Y débarque avec sa culture high-tech et connectée. L’ordinateur et Internet sont les hochets de la génération née entre 1980 et 1999.

Enfants de la génération Y, les 20-35 ans lancent leur vie professionnelle avec des aspirations différentes de leurs aînés. La société, à travers l’éducation, les problèmes familiaux ou encore la crise, encourage le doute, les contestations et les indignations. Le phénomène ne touche pas que les jeunes (même si 25% sont au chômage !) mais toutes les générations. Et pourtant, les premiers à s’indigner sont les jeunes qui ont des attentes en décalage avec le mode de fonctionnement traditionnel. La quête du sens, l’adhésion à des valeurs telles que l’éthique, la justice et la cohérence, ainsi que l’équilibre vie privée / vie professionnelle sont des problématiques à prendre en compte pour les entreprises et leurs Ressources Humaines.

Est-ce l’entreprise qui a peur du jeune ? Est-ce le jeune qui est trop gourmand ? Le chômage des jeunes dénonce-t-il un décalage entre les générations ? Les Ressources Humaines recherchent le meilleur candidat et veulent attirer les jeunes dans leur entreprise. Mais comment les motiver, les intégrer et les garder ? Qu’attendent les jeunes d’une entreprise ?

La réponse tient dans le désir de s’épanouir. Le temps n’est pas à penser à son évolution de carrière dans la même entreprise, puis à sa retraite. Les jeunes ont conscience que leur génération est différente de celle de leurs parents. Ils veulent travailler mais pas à n’importe quel prix. La soif de l’argent ? Ce n’est pas vrai. C’est la qualité des rapports humains qui priment avant tout car se lever le matin et passer autant de temps dans l’entreprise que dans son lit (pour les dormeurs normaux) doivent être motivés par autre chose qu’un bulletin de paie bien gonflé. Certains jeunes décident de partir faire le tour du monde dès qu’ils sentent qu’ils ne s’épanouissent pas. Cette recherche de sens passe par une recherche d’apprendre des autres. Les jeunes sont prêts à s’investir énormément, à montrer qu’ils sont autonomes et créatifs mais encore faut-il leur faire confiance. Un jeune, c’est un investissement pour l’avenir et cela peut être la clé de la réussite et de la sortie de crise.

Génération Y, que veut dire le verbe s’épanouir ?

3 commentaires

  1. Pauline dit :

    Ah bien y réfléchir je ne pense pas que ce soit si sorcier que ça. Il y a 50 ans, on -pardon les générations précédentes croyaient que l’argent gagné resterait là, toujours disponible. Il suffisait de l’amasser. Aujourd’hui, tout peut flamber très vite, on est dans l’ère de l’instable et du précaire, entre les banques en faillite et les informations catastrophistes sur la Grèce. La classe moyenne ne croit plus vraiment au travail bien récompensé par une retraite méritée, au contraire. Si l’argent lui-même n’est plus fiable pour l’avenir, alors autant profiter maintenant.

    Je pense que c’est ça, l’épanouissement. Selon les circonstances: carpe diem ou bien travailler sans rechigner et assurer sa sécurité jusqu’à sa mort, s’assurer que l’on a vécu les choses au maximum de ses capacités physiques et financières à un moment donné. Bon, je ne sais pas si j’exprime ça bien, mais la génération Y, dans les chaussures de nos parents, elle aurait certainement fait pareil qu’eux: confiance en l’avenir. Brrrrrrrrr!!

  2. A demain dit :

    Chaque génération vit avec son époque et doit s’adapter à l’Economie, la Société du moment. Avoir confiance en l’avenir devrait être l’objectif de tous pour avancer et croire en soi. Mais cet objectif ne dépend pas que de soi. Cependant, arrêtons de nous plaindre et d’attendre. Agissons et faisons nous entendre !

    La génération Y doit se reconnaitre dans la politique et trouver sa place dans la Société. Comment ? En s’investissant dans le dialogue du pays. Rendez-vous en 2012 ou aux élections législatives, pourquoi pas.

  3. A demain dit :

    Pour en savoir plus sur les différentes générations face au Web: http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NETendances-Vol1_8_generations_LR.pdf

Réagissez

Suivez moi !

Follow Me! Follow Me!

A demain

mai 2017
L Ma Me J V S D
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Liens

A contacter

Nicolas Lecornu, auteur du blog A Demain.

nikola.c.moi[@]gmail[.]com pour m'écrire.