Et maintenant, que devons-nous faire, nous Français ?

16 nov 2015 par A demain, Pas de commentaire »

A demain est partagé entre recueillement et envie d’agir

Paix et amour à Paris et dans le monde

Après les terribles attentats qui ont touché Paris et toute la France en cette soirée du 13 novembre 2015, beaucoup de citoyens peuvent se poser cette question : que devons-nous faire ? A court terme, il est important de soutenir les familles meurtries, donner son sang, aider les blessés et rester soudé. Mais après ?

Que faire après cette horreur ? Avoir peur et se renfermer sur soi-même ? Au contraire, avoir envie de libérer cette haine envers des terroristes ?

La France est en guerre. Le Président de la République a prononcé un mot qui a un sens très fort au regard de l’Histoire de nos civilisations. Il ne s’agit plus de prendre position dans tel ou tel pays pour défendre les Droits de l’Homme, mais il s’agit de protéger un peuple qui dépend des décisions d’une personne que nous avons élu. Nous, citoyens français, avons donné notre pouvoir entre les mains d’un « chef » qui doit représenter les français et prendre des décisions qui devront avoir un impact sur notre quotidien, sur l’image de la France, sur la place de la France dans le monde, sur les choix internationaux, etc… Mais, chaque action a un impact car « choisir, c’est renoncer » (André Gide). Renforcer la sécurité de nos libertés démocratiques pour lutter contre le terrorisme. De nombreux débats et réactions mettent en lumière des problèmes de société liés au terrorisme (inégalités sociales, liberté de circulation, intervention militaire à l’extérieur du territoire…). Il est donc venu le temps d’agir pour le long terme et ne pas craindre l’avenir. Mais que devons-nous faire ? dans quel sens ? avec quels objectifs ?

Liberté, égalité, fraternité

N’oublions pas nos valeurs. Mais n’oublions pas aussi qu’être citoyen français, c’est avoir des droits mais aussi des devoirs. La première réaction est d’analyser tous ces problèmes qui alimentent le terrorisme (l’exemple de Dominique de Villepin) et mesurer les risques de nos actions. La France est une démocratie qui a pour rôle « de faiseur de paix, de chercheur de dialogue, de médiateur ». « La haine entraine la haine, la guerre nourrit la guerre ». N’oublions pas l’Histoire et le populisme qui a propagé la haine. Ne donnons pas raison au terrorisme et évitons une désintégration sociale avec une rupture nationale. Le discours extrémiste ne résoudra rien mais l’immobilisme doit cessé et des actions fortes doivent être menées.

Éduquons nos enfants, créons de l’espoir, vivons ensemble pour un monde meilleur. La France des bisounours doit agir et ne plus « subir ».

Réagissez

Suivez moi !

Follow Me! Follow Me!

A demain

mars 2017
L Ma Me J V S D
« nov    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Liens

A contacter

Nicolas Lecornu, auteur du blog A Demain.

nikola.c.moi[@]gmail[.]com pour m'écrire.